Et si tu n’avais pas besoin du régime céto ?

Je vois régulièrement des débutants se lancer à corps perdu dans un régime céto hyper strict : mesure des macros, suppression immédiate de tous les glucides, grosse commande de produits étiquettés lowcarb et d’un lecteur de cétonémie…

Ils finissent par exploser en plein vol après seulement quelques semaines, avec une bonne grippe keto en prime 😞⠀

Pourtant, je dis et répète à tout bout de champs que la progressivité est la clé d’un changement réussi ! Petit pas par petit pas, on installe plus facilement les nouvelles routines et on ne traumatise pas son corps…

Et surtout, surtout, tout le monde n’a pas besoin de se jeter à corps perdu dans un régime céto hyper contraignant pour perdre du poids !

Si tu ne l’as pas encore fait, c’est le moment d’écouter mon podcast sur la conduite du changement ! 👇

Réduire simplement sa consommation de glucides peut suffire à démarrer une perte de poids, en douceur. Pourquoi se compliquer la vie en première intention en se lançant dans un régime céto strict ?

Je t’ai donc préparé une vidéo dans laquelle je te parle des premiers petits pas simples que tu peux faire pour réduire ta consommation de glucides au quotidien !

Conseil n°1 • Arrêter le sucre dans le café, le thé, les sodas et les jus de fruits même naturels.

Ce sont ce que j’appelle des sucres d’agréments, ils n’apportent rien à part des calories, n’ont aucun pouvoir de satiété et leur suppression peut avoir des effets rapides ! Un ami que j’ai mis au défi d’arrêter le sucre dans son café et ses yaourts a perdu 4kg en un mois sans rien changer d’autre à son alimentation !

Conseil n°2 • Supprimer les sucreries : biscuits, bonbons, gâteaux, chocolats, qu’ils soient industriels, artisanaux ou maison.

Ils font grimper la glycémie en flèche et sont de véritables bombes caloriques.
Tu pourrais être tenté.e de remplacer ces aliments par des équivalents céto, soit en achetant des produits industriels “low carb”, soit en te lançant dans la fabrication de pâtisseries céto. C’est une fausse bonne idée : cela entretient l’addiction et ces glucides transformés sont trop bio-disponibles (pense à lire l’article « Substituts céto, attention danger ! »)

Conseil n°3 • Limiter les fruits !

Beaucoup de gens pensent que parce qu’il est naturel, le sucre des fruits est moins nocif… Or c’est totalement faux !

Le sucre des fruits, le fructose, est le sucre le plus ‘adipogène’. Mal assimilé par le foie, et difficilement transformé en énergie, il est très rapidement converti en graisse qui vient gentiment se stocker autour du ventre… On sait aujourd’hui que le fructose est impliqué dans la goutte, et qu’il est un initiateur de l’augmentation de l’acide urique.

Essaye de te limiter à un fruit par jour, et ne t’inquiéte pas pour les vitamines : les légumes, les viandes, les oeufs, les laitages sont tout aussi riches en vitamines !

Conseil n°4 • Apprendre à faire des féculents l’exception.

Soyons honnêtes : si on regarde la composition des repas ‘classiques’ pris à la maison ou en dehors, on constate que les glucides sont au coeur de l’alimentation, même quand on ne mange pas de sucre :

  • Au petit déjeuner, des tartines avec de la confiture ou des céréales avec du lait ou un yaourt.
  • A midi, une viande avec des frites, ou un sandwich ou une salade… de pâtes, un yaourt ou un fruit en dessert, quand ce n’est pas un flamby ou le gateau de riz de la cantine !
  • Le soir, un plat en sauce avec du riz, une pizza, ou bien une soupe… dont 50% est constituée de pommes de terre.

Et c’est sans parler des snacks, des barres de céréales, des cocktails, des jus de fruits, c’est bien simple : il y a des glucides partout !

Pour démarrer une alimentation réduite en glucides, on peut commencer par éliminer :

  • les pâtes et le riz en guise d’accompagnement, et privilégier les légumes…
  • le pain à table,
  • les céréales du petit déjeuner et les remplacer par des oeufs, idéalement, ou bien si vous avez du mal avec le salé dès le reveil, un yaourt nature et quelques noix !

Conseil n°5 • Fuir les aliments transformés, même céto !

On peut le prendre dans tous les sens : la meilleure manière de contrôler ses apports en glucides, c’est de manger des aliments les plus bruts possible.

Exit les plats cuisinés, bien sûr, mais également les légumes en conserve, les soupes toutes faites, les salades sous vide du supermarché : la plupart des aliments industriels contiennent des sucres hypertransformés, qui agissent en exhausteurs de goût ou de texture. Quant aux aliments réputés ‘faibles en glucides’, ils contiennent souvent des ingrédients inflammatoires !

Les sucres industriels portent jusqu’à 70 noms différents, depuis le très évident sirop de glucose jusqu’à la plus complexe « maltodextrine », et ont tous un effet massif sur la glycémie. Se passer de produits transformés est donc toujours une bonne idée…

Au final, réduire les glucides, c’est beaucoup plus simple qu’il n’y parait : en éliminant les sucreries, en favorisant les aliments frais non-transformés et en ne consommant pas de féculents tout les jours, tu auras fait 80% du boulot. Et si ça suffit à te faire perdre du poids sans te lancer dans un régime céto strict, tant mieux, non ? 😅


<script src="https://cdn.podia.com/embeds.js" async="async"></script><a href="https://coaching.lesassiettes.fr/6f7ffa58-e2dd-4ea3-9b08-b99f20ac717c" data-podia-embed="card">🎁 Aliments autorisés et recettes de base</a>
<script src="https://cdn.podia.com/embeds.js" async="async"></script><a href="https://coaching.lesassiettes.fr/programme-ceto-28-jours" data-podia-embed="card">📚 Mon Programme</a>

Sophie Gironi • Coach ceto & lowcarb

Coach certifiée The Nutrition Network™; j'accompagne ceux qui souhaitent perdre du poids et retrouver la forme vers leur alimentation minceur durable, au travers de mon programme "Les Astuces de Sophie" • 28 jours pour réduire les glucides.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.