Comment rester céto pendant la crise ?

Je vais être très franche, je ne voulais pas écrire cet article. D’abord parce que secrètement, je crois que j’espérais que ce ne serait pas si grave, que ça ne durerait pas longtemps, en éternelle optimiste, et donc qu’il serait inutile. Ensuite parce que je n’en peux plus de tous ces mails et tous ces articles anxiogènes qui nous rappellent l’impact du Coronabidule sur nos vies, et d’une certaine façon, je ne voulais pas jouer les opportunistes sur un sujet aussi sérieux.

Sauf que depuis le début du confinement, vous avez été nombreux à me confier vos difficultés, vos doutes sur votre capacité à ‘tenir’, et à me demander comment faire pour ne pas lâcher pendant cette période difficile.

Le confinement a deux impacts majeurs dans la mise en place ou le maintien d’une nouvelle alimentation, voire même 3 :

  • un impact émotionnel, lié au stress causé par le confinement lui-même ou par les nombreuses conséquences de cette crise sanitaire, à court, moyen et long terme,
  • un impact organisationnel, parce que faire à manger pour toute la famille, trois fois par jour, tout en diminuant le nombre de passages au supermarché peut s’avérer un exercice compliqué,
  • un impact économique, pour ceux qui voient leur revenu diminuer tandis que les denrées les moins chères tendent à disparaître plus rapidement des rayons.

Si je ne peux rien faire sur le premier point, si ce n’est vous rassurer sur le fait qu’il n’appartient qu’à vous d’accepter ou pas de lâcher prise en cette période difficile et que personne ne pourra vous jeter la pierre – pas même votre futur vous -, je pense pouvoir vous aider sur le deuxième point et, dans une moindre mesure, sur le troisième.

Voici donc une série d’astuces et de conseils pour vous aider à vous organiser pendant la crise, et éviter le craquage intempestif faute d’anticipation !

Ceto ou lowcarb en confinement

Conseil n°1 – Faire une vraie liste de courses

La semaine dernière, j’ai mis à jour ma liste de courses céto, histoire que vous ayez en tête tout ce qu’il est important d’avoir dans vos placards pour pouvoir préparer des recettes céto ou lowcarb simples tout en variant les plaisirs.

En préparant une liste de courses détaillée, vous éviterez d’oublier un ingrédient essentiel et vous limiterez votre nombre de passages au supermarché parce qu’il faut bien l’avouer, 45 minutes de queue pour un pot de crème fraîche, c’est long.

Pour autant, sauf si vous avez vraiment du temps devant vous, n’essayez pas de trouver des ingrédients ‘exotiques’ que vous n’avez pas l’habitude de cuisiner, l’heure est à l’efficacité pour beaucoup d’entre nous !

Essayez de trouver des alternatives longue conservation à vos produits habituels, la crème liquide, par exemple, ou de favoriser les surgelés si vous avez un grand congélateur, histoire de libérer de la place dans votre frigo pour les ingrédients qui doivent nécessairement se conserver au frais, comme la viande, le poisson frais ou la charcuterie.

Enfin, favorisez les aliments qui se conservent bien et longtemps. Si vous disposez d’un rangement à l’extérieur, frais et ombragé, vous pourrez y conserver vos oeufs plus d’un mois, et certains légumes dont le chou fleur et les courges notamment.

Conseil n°2 – Acheter et cuisiner en grosses quantités

Loin de moi l’idée de vous conseiller de dévaliser les rayons du supermarché : ils sont approvisionnés normalement et il n’y a pas à craindre de pénurie. En revanche, il y a fort à parier que vous ayez besoin de préparer plus de repas que d’ordinaire dans la semaine, notamment si vos enfants sont généralement à la cantine ou si vous déjeunez vous-même à l’extérieur en temps normale.

Acheter en gros conditionnement vous permettra de faire des économies et vous facilitera la tâche !

Quelques exemples :

  • plutôt qu’acheter 4 steaks hachés, achetez une barquette d’un kilo de viande hachée, voire plus : vous pourrez en tirer 4 steaks, rapides à préparer, et faire un pain de viande qui se conservera 2-3 jours au frigo et vous permettra de déjeuner sur le pouce ;
  • achetez un gros chou-fleur entier plutôt que des fleurettes au rayon surgelé : vous pourrez faire une purée pour 4 avec la première moitié, et faire précuire le reste à la vapeur pour le faire sauter rapidement à l’ail et au persil pendant la semaine ;
  • si vous tombez sur une caissette de blanquette de veau de 2kg, sautez sur l’occasion, préparer une grosse blanquette et divisez la en portions que vous garderez au frigo jusqu’à 6 jours et plus longtemps au congel !
  • idem pour le saumon que vous trouverez peut-être entier au rayon poissonnerie, les barquettes d’entrecôtes ou les poulets entiers vendus par lot de 2 !

L’idée est de sortir du schéma habituel – acheter un ingrédient dans la quantité nécessaire pour préparer un repas et éviter de gaspiller – pour entrer dans un schéma ‘industriel’ : optimiser la production à partir de ressources limitées…

Conseil n° 3 – Etre imaginatif !

Je vous en ai déjà parlé, c’est le moment de (re)découvrir mes gloubiboulga, des petits plats céto express qui permettent avec une même base – une viande, un ‘liquide’, des épices – de préparer rapidement des repas variés.

Et c’est également le moment de dégainer vos épices ! Avec une caissette de blancs de poulet, vous pouvez préparer de l’émincé de poulet à la mexicaine, des escalopes de poulet à la carbonara ou de l’émietté de poulet curry coco, juste en variant les épices et la sauce. Vos oeufs peuvent se décliner au plat, brouillés ou en merveilleuse frittata. Votre viande hachée peut au choix accompagner des spaghetti de konjac en version bolognaise ou en farce pour vos poivrons façon burrito !

Si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser des épices et de faire vos mélanges, rendez vous au rayon épices de votre supermarché lors de votre prochain ravitaillement et visez les ‘mélanges tout-prêts’ : à l’orientale, à la mexicaine, à l’italienne, vous trouverez de quoi mettre du soleil dans vos plats sans trop de prise de tête !

Et s’il vous reste des questions sur l’organisation à adopter pour maintenir une alimentation lowcarb ou céto pendant cette période compliquée, ou simplement si vous avez envie d’échanger avec moi, n’hésitez pas :

  • à utiliser la petite bulle qui s’affiche dans le coin en bas à droite de votre écran : vous pourrez m’envoyer un message direct sur Facebook !
  • à me contacter via le formulaire de la rubrique « Contact » que vous trouverez dans le menu !

Je t’envoie tous les 15 jours, directement dans ta boîte aux lettres, mes dernières recettes, mes conseils en alimentation lowcarb & céto et des contenus exclusifs pour t’accompagner dans ton changement d’alimentation !

6 réponses

  1. Sab dit :

    Bonjour Sophie… Nouvelle recrue depuis 3 jours je vous ai envoyé un mail… Je ne sais pas si vous l’avez reçu ? C était seulement hier en même temps… 😁
    Bonne fin de journée à vous
    Sabrina

  2. AGNES FENECH dit :

    Merci Sophie pour ces bons conseils.
    Pour les deux premières raisons que tu cites, et aussi parce que j’étais dans une phase de semi échec ceto juste avant le confinement, j’ai décidé (c’est un acte assumé) de lâcher le ceto pendant le confinement.
    J’ajoute une dernière raison, j’ai décidé de profiter du temps que j’ai gagné pour pâtissier et cuisiner pour mes loulous.
    Et malheureusement ils ne sont pas convertis au ceto, et moi après 6 mois de ceto, je ne maîtrise pas encore la pâtisserie ceto, mes tentatives ont toutes été des échecs…
    Par contre j’ai mis en place deux mesures en compensation : du sport tous les jours, et un 16/8. Et puis bien sûr je modère tt de même les glucides autant que possible. Mais je mange des fruits, qq gâteaux apéros qd on en fait, une gourmandise à l’occasion…
    Et lorsque ça sera possible je prendrai une alternative low carb à ce que je sers à mes 3 co-confinés…
    Mais je ne serai pas en cétose pendant le confinement, c’est sur…
    Bon courage à toi et merci pour tes contenus ceto, sur le site bénévole confinement et sur insta…
    Agnès

  3. Sab dit :

    Bonsoir Sophie.. Encore merci pour ton article qui tombe à point… 2 craquages en 4 jours… J essaie de ne pas trop culpabiliser… Celui d aujourd’hui du à un Skype apero avec des amis lol… Tout n était pas ceto de notre côté et j ai craqué sur des naans… Tant pis… Demain est un autre jour… A très vite de te lire

    • Sophie dit :

      L’une des meilleures parades au craquage est de ne pas « pouvoir » céder à la tentation en n’ayant rien d’interdit à portée de main… Après, il ne faut pas se mettre la rate au court bouillon si ça arrive, juste bien comprendre ce qui s’est passé pour ne pas retomber dans le même piège la fois suivante…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

IG bas, cétogène, low-carb... 🤔

Tu veux démarrer une alimentation réduite en glucides
mais tu ne sais pas par où commencer ? 🙄

Inscris-toi à ma newsletter et reçois gratuitement
ma liste des aliments autorisés en alimentation cétogène ! 🎁