Céto & lowcarb : les 5 erreurs de débutants

Un petit billet pratico-pratique que j’aurais pu décliner en FAQ avec 5 erreurs courantes que je vois régulièrement chez les débutants qui se lancent dans le “régime keto” sans en connaître vraiment les fondamentaux – et c’est normal, il faut du temps pour comprendre !

Erreur keto n°1 : Confondre sucres et glucides

Une question revient fréquemment dans les groupes ou sur les réseaux sociaux : “Je ne comprends pas, j’ai supprimé tous les glucides et je ne perds pas de poids”.

En creusant un peu, on se rend compte que la personne a supprimé tous les aliments contenant du sucre – c’est bien – et tous les féculents – et c’est encore mieux – mais qu’elle ne réalise pas la quantité de glucides qu’elle consomme en mangeant des légumes à volonté, des noix et des amandes, voire des aliments industriels remplis de sucres cachés… Ce qui mène au point 2.

➕ A lire à ce sujet : Il n’y a pas de bon ou de mauvais sucre !


Erreur keto n°2 : Ne pas lire les étiquettes

Le sucre est absolument partout, et le meilleur moyen de s’en rendre compte est d’apprendre à lire les étiquettes !

On découvre ainsi très rapidement qu’il y a du sucre ajouté planqué dans la mayonnaise, le jambon, la charcuterie, certains fromages, que les boissons ‘healthy’ pètent les scores en matière de glucides, et que même ces aliments qu’on pensait “raisonnables” sont constitués majoritairement de glucides – je pense notamment aux aliments réputés à “IG bas”.

Sans parler des manigances des industriels qui collent fièrement des étiquettes “avec moins de sucre” sur leurs produits parce qu’ils l’ont remplacé… par du fructose !

En prenant le réflexe de vérifier la quantité de glucides dans les aliments du commerce, vous prendrez conscience peu à peu de la quantité de glucides que vous ingurgitez et vous apprendrez à choisir “le moins pire”.


Erreur keto n°3 : Se contenter d’éviter les aliments interdits

Il n’y a pas d’aliments “céto” en soi : c’est une stricte limitation de la quantité de glucides ET un ratio correct entre protéines et lipides qui permet de perdre du poids.

Même autorisé, un aliment peut représenter un apport trop important en glucides si vous en consommez une quantité déraisonnable. Si vous mangez deux pleines assiettes de courgettes, une salade verte et 2 poignées d’amandes dans la journée, vous aurez dépassé les 20g de glucides et vous n’aurez pas consommé assez de protéines et de lipides pour être dans un ‘ratio’ qu’on peut qualifier de cétogène.

C’est une affaire de proportion bien plus que de quantité au final !

➕ A lire à ce sujet : À quoi devrait ressembler une assiette céto


Erreur keto n°4 : Se lancer dans des repas et recettes compliqués

Démarrer une nouvelle alimentation n’est pas simple. De nombreux débutants se jettent à corps perdu dans des recettes complexes, fabuleusement céto mais pas forcément raisonnables… et finissent par exploser en plein vol parce que tout devient plus compliqué !

Un changement d’alimentation n’est pas forcément simple, en terme de compréhension, d’organisation, de vie sociale. Inutile de se mettre la pression dès le départ : la simplicité sera votre meilleure alliée.

En composant des repas simples, vous apprendrez plus rapidement à compter vos macros, à visualiser les quantités que vous pouvez vous permettre, et à identifier des aliments qui peuvent vous poser problème !


Erreur keto n°5 : Penser que tout le monde est pareil !

Les macros universelles n’existent pas ! Je vois trop de débutants s’imaginer que, parce qu’ils ont adopté des macros dictées par une machine sur la base d’un simple algorithme informatique, ils vont automatiquement perdre du poids, à la même vitesse et avec la même efficacité qu’un petit camarade qui a des macros identiques…

Le ratio céto 1:1 ou 1:2, les sacro-saints pourcentages magiques 5% de glucides, 20% de protéines et 75% de lipides, ce sont avant tout des hypothèses de travail, qu’il faut s’approprier, expérimenter sur une durée suffisamment longue pour en tirer des enseignements, et adapter en fonction des réactions de SON métabolisme.

Utiliser une app ou un carnet pour noter ses apports, suivre son poids, bien comprendre le fonctionnement de son métabolisme et être capable d’analyser les résultats est donc primordial !


Si tu veux t’assurer de démarrer sur de bonnes bases, jette un oeil à mon Guide du Débutant, ou abonne-toi à ma formation gratuite grâce au formulaire ci-dessous, tu gagneras en temps et en efficacité 😋


Les informations partagées sur ce site ou par le biais de la newsletter associée ne sauraient se substituer à un avis médical et ne reflètent que l’expérience personnelle de l’auteur. L’auteur rappelle qu’un changement d’alimentation quel qu’il soit doit toujours faire l’objet d’un suivi médical.

Besoin d'aide pour démarrer ?
Laisse-moi ton adresse email pour la recevoir gratuitement ↓
Tu recevras ensuite chaque semaine ma newsletter avec des recettes et des conseils pour aller plus loin dans la mise en place de ta nouvelle alimentation.
Tout ce dont tu as besoin pour démarrer rapidement : ✅ 6 emails d’initiation aux ARG, ✅ la liste des aliments autorisés ✅ la composition de l'#assietteARG
🚀 Je t'offre une formation gratuite !
Besoin d'aide pour démarrer ?
Laisse-moi ton adresse email pour la recevoir gratuitement ↓
Tu recevras ensuite chaque semaine ma newsletter avec des recettes et des conseils pour aller plus loin dans la mise en place de ta nouvelle alimentation.
Tout ce dont tu as besoin pour démarrer rapidement : ✅ 6 emails d’initiation aux ARG, ✅ la liste des aliments autorisés ✅ la composition de l'#assietteARG
🚀 Je t'offre une formation gratuite !
Inscris-toi pour recevoir ma formation gratuite !
Tu as tout essayé mais tu n'arrives pas à perdre ni à stabiliser ?
J'ai créé un méthode unique pour perdre du poids durablement, à découvrir dans cette vidéo 👇