Céto et végétarien, c’est possible ?

Je suis une ‘viandarde’. Clairement. Une côte de boeuf au barbecue, du poulet rôti, de la bonne charcuterie artisanale, autant de délices dont je n’ai pas forcément envie de me priver.

Pour autant, réduire ma consommation de produits d’origine animale fait partie de mes questionnements, pour tout un tas de raisons qui vont de ma sensibilité écologique à ma santé. Et là comme ailleurs, j’essaie déjà de pratiquer la stratégie du moins pire, en faisant attention à l’origine des produits que j’achète, en essayant de manger moins mais mieux, bref, en mangeant ‘en conscience’.

Du coup, quand je croise à plusieurs reprises une végétarienne qui pratique l’alimentation cétogène, j’ai forcément plein de questions à lui poser, dont j’ai eu envie de vous partager les réponses !

Voici donc un nouveau type de billet sur ce blog, une interview !

Marguerite est conseillère politique en bien-être animal dans un cabinet à Bruxelles. Végétarienne depuis l’âge de 20 ans (elle en a 49 aujourd’hui), elle a adopté l’alimentation cétogène en 2017, suite à un cancer du sein, après de très nombreuses lectures sur la nutrition.

Bonjour Marguerite, pour quelles raisons as-tu adopté une alimentation cétogène ?

Je me suis convaincue au fil de mes lectures du bienfondé de la phrase d’Hippocrate : « Que ton aliment soit ta seule médecine » et de cette autre phrase qui m’interpelle également : « je suis ce que je mange ».

Depuis des millénaires, tant la médecine chinoise qu’indienne recommandent de prendre soin de notre santé via notre alimentation. L’Ayurvéda considère en outre que l’infiniment grand est identique à l’infiniment petit, que ce que l’on fait à ses cellules est aussi ce que l’on fait au monde qui nous environne, et le bouddhisme recommande de prendre soin de chaque être vivant.. en en tuant aucun.

Tous ces éléments réunis, dans le contexte actuel d’extrême toxicité de notre alimentation (industrielle/pesticides/viandes bourrées aux médicaments, hormones, etc.,..), ainsi que du contexte climatique et de notre responsabilité par rapport aux changements climatiques, m’ont amenée à réfléchir en profondeur à mon alimentation.

Je te vois souvent dire que ce n’est pas si compliqué de cumuler végétarisme et cétogène, pour autant je sais que j’aurais beaucoup de mal à trouver des sources de protéines non animales… Quels sont les aliments phares de ton alimentation, ceux qui sont systématiquement dans ton panier quand tu fais les courses ?

Je tente de préparer moi-même tout ce que je consomme, et d’en transformer un minimum. Ainsi, les légumes sont ma principale source de nutriments. Je les accompagnes d’oléagineux et d’huiles variées. J’utilise beaucoup les graines germées également et la lacto-fermentation.

Il m’arrive toutefois de consommer des œuf, j’ai adopté deux poulettes dans mon petit jardin, afin de ne plus participer au drame des élevages industriels qui causent une immense souffrance animale. Ils me servent à faire mes pains céto, principalement.

Je mange chaque jour des légumes crus et cuits (à la vapeur), que j’accommode de toute sorte de manière. Par exemple, je raffole du rôti de celeri-rave ! Je pèle la boule de cèleri, je l’enduis d’une bonne huile et d’épices et je la passe au four dans un plat fermé, afin que le légume cuise à cœur et devienne fondant. À mi-cuisson j’ajoute de l’ail, je tartine de moutarde et j’arrose de son jus…..tranchée sur une assiette avec des légumes en accompagnement, ou une purée, je peux t’assurer que ça en fait craquer plus d’un, même carnivore !

J’ai banni les produits laitiers de vache pour leur toxicité et l’impact de leur consommation sur la planète, mais il m’arrive de craquer pour un morceau de feta, quand je retourne dans mon pays, la Grèce !

Pratiques-tu également le jeûne ? Si oui, à quelle fréquence ?

Oui, je jeûne intermittent très régulièrement et essaye de jeuner deux semaines une fois par an. Je fais également des nettoyages des organes émonctoires.

Pourrais-tu nous donner un exemple de tes repas sur une journée ?

Aujourd’hui, par exemple, je mange quelques amandes vers midi puis une salade de légumes râpés variés arrosés de citron, d’huile et de graines germées.

Vers 16h, si j’ai faim, je me ferai un bouillon de légumes (1 cuillère de poudre toute faite dans de l’eau chaude, au bureau c’est plus simple). Si j’ai encore faim, je mangerai un petit pot de yaourt maison : lait d’amande et agar-agar.

Ce soir, je mangerai des crudités variées avec un mélange d’huiles (olive, colza et lin) et de citron, un morceau de fromage végan maison (cajou fermenté) et des légumes cuits, avec du pain cétogène.

J’utilise aussi beaucoup les algues que je prépare cuites ou crues, en fonction de la variété !

De temps en temps je me fait une petite douceur, un gâteau, une glace ou d’autres friandises céto, que j’adapte d’un livre de recettes hypotoxiques ou d’un autre livre céto.

Je consomme aussi des pâtes de cacahuètes, du tahin (purée de sésame) et du chocolat 100% !

Au final, quels les résultats, attendus ou inattendus, as tu constaté en adoptant cette alimentation ?

Je cherchais à ne pas nourrir de cellules cancéreuses par du sucre, leur principal aliment, mais chemin faisant, j’ai constaté une meilleure forme générale, je n’ai plus de coups de pompe, je fais du sport et me sens forte !


Les aliments sources de protéines végétales à privilégier :

J’ai donc fait quelques recherches, et j’ai effectivement trouvé de nombreux aliments qui contiennent des protéines pour compenser les protéines d’origine animale.

  • Le seitan, avec 75g de protéines pour 100g (mais 14g de glucides),
  • les algues et la spiruline,
  • les champignons,
  • les purées d’oléagineux,
  • les graines et notamment les graines germées,
  • le lupin, dont on peut utiliser la poudre en farine pour ses préparations,
  • le soja et ses dérivés, comme le tofu (moins de 2g de glucides) et le tempeh,
  • le chou kale et le brocoli,
  • l’avocat, dont on sait qu’il est génial pour l’alimentation céto,
  • la noix de coco et son lait, sa crème, …

Du coup, peut-on pratiquer le végétarisme dans le cadre d’une alimentation céto ? Oui, Marguerite en est la preuve, sans compter ses macros elle est toujours en cétose, sans se prendre la tête plus que ça sur la préparation de ses repas.

Est-ce que moi, je suis prête à devenir végétarienne ? Non. Mais clairement, introduire les graines germées dans mon alimentation, consommer plus de seitan et de tofu, continuer à consommer des avocats et de la crème de coco, histoire de diminuer ma consommation de viande, oui, oui et re-oui !

Je t’envoie tous les 15 jours, directement dans ta boîte aux lettres, mes dernières recettes, mes conseils en alimentation lowcarb & céto et des contenus exclusifs pour t’accompagner dans ton changement d’alimentation !


6 réponses

  1. nouhad dit :

    je suis en surpoids , je suis vegetarienne . et j’ ai besoin d’aide pour passer en régime cétogène .

  2. lynda wendling dit :

    vous faites des plans végétarien ?

  3. Lolotte dit :

    Bonjour,
    Concernant le régime keto végétarien, comment faire lorsqu’on doit également enlever le soja de son alimentation puisque le soja est interdit pour les personnes ayant eu ou à risque génétiquement de cancer du sein ?
    Cela réduit drastiquement l’apport en protéines…. et la variété des recettes …
    merci

  4. Yo dit :

    Bonjour je suis vraiment perdue dans les recommandations en quantité de protéines journalières. QUand je vois le menu de Marguerite, il n’y en a pas beaucoup ? et cela m’irait complétement… quel est le risque à ne pas manger beaucoup de protéines ?

  5. BARRIDEZ dit :

    Je commence juste depuis trois jours, un régime cétogène pour question de santé, hyper tension et insuffisance cardiaque. Je dois dire que je suis complètement perdue, j’aimerais trouver des recettes faciles à faire car je suis âgée et seule et pas beaucoup de patience pour me faire à manger. Ce serait agréable de se partager des exemples de repas pour une journée, je suis végétarienne depuis toujours et jusqu’à aujourd’hui, cela m’allait bien mais en 2011 mon mari a eu un cancer de l’estomac et il devait manger de la nourriture moulinée que je lui donnait car il était si fatigué qu’il n’avait même pas la force de manger lui même, après lui avoir préparer son repas bien équilibré, je n’avais plus envie de me faire à manger pour moi même alors je mangeais n’importe quoi ou je ne mangeais pas. Ceci pendant quatre ans, il est décédé en 2015. depuis je fais de l’hyper tension et de l’insuffisance cardiaque et prends des médicaments, j’ai des effets secondaires. J’aimerais à travers ce régime, pouvoir arrêter les médicaments. Merci pour vos conseils et vos menus Maria

    • Sophie dit :

      Bonjour Maria, je crains de ne pouvoir vous aider : d’une part parce que les menus type n’existent pas, tout le monde est différent et ne peut donc manger la même chose, et surtout, si j’étais en mesure d’en fournir, ils comporterait probablement de la viande, qui est pour moi une source indispensable de protéines.
      Je vous recommande le livre de Magal Walkowicz, 30 assiettes céto végétarien, qui pourra vous aider !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

IG bas, cétogène, low-carb... 🤔

Tu veux démarrer une alimentation réduite en glucides mais tu ne sais pas par où commencer ? 🙄
Inscris-toi à ma newsletter, je t'envoie en cadeau ma liste des aliments autorisés en alimentation cétogène et mon ebook avec mes recettes de base !