Addiction au sucre : que faire pour s’en débarrasser ?

Le sucre est une drogue. Ça n’est pas tout à fait nouveau, les scientifiques étudient depuis plus de 30 ans ses effets sur le cerveau, proches de ceux de la cocaïne.

De nombreux expert.e.s parlent même du sucre en disant qu’il est la « Gateway Drug », la drogue d’introduction, celle qui entrainerait l’installation, dans nos cerveaux, de la mécanique de l’addiction et initierait donc les addictions à d’autres substances ou comportements.

Si vous vous intéressez au sujet, je vous invite à consulter les travaux de Bitten Jonsson – dont j’ai eu la chance de suivre un cours lors de ma formation auprès de The Nutrition Network™ – et notamment les nombreuses vidéos qu’elle a réalisées en collaboration avec Diet Doctor, pour la plupart disponibles ici.

Bien entendu, de la même manière que tout le monde ne devient pas accro au tabac à la première cigarette, ni alcoolique au premier verre de vin, tout le monde ne devient pas accro au sucre. Mais l’addiction au sucre est bien plus fréquente qu’on l’imagine, et si vous parlez anglais, je vous invite vivement à jeter un oeil à cette ‘grille d’évaluation’ qui vous permettra de connaître votre niveau d’addiction aux glucides – parce que l’addiction au sucre, c’est aussi l’addiction aux pâtes, aux pizza et à la junk food.

Bref, si vous lisez cette publication, c’est probablement parce que vous vous sentez concerné.e et que vous cherchez des solutions pour réussir à vous sevrer du sucre et/ou des glucides.

Vous êtes au bon endroit ! Bien que n’ayant jamais vraiment souffert de cette addiction à titre personnel, j’ai pu étudier de près les mécaniques de la ‘désintoxication’ auprès des nombreux participants à mon programme qui en souffrent, et j’ai identifié 8 règles à suivre vous pour se défaire une bonne fois pour toute du sucre et de ses méfaits !

  1. Supprimer tous les sucres
  2. Consommer des aliments bruts
  3. Manger plus de protéines
  4. Privilégier les encas salés
  5. Veiller à ses électrolytes
  6. Dormir suffisamment
  7. Limiter les effets du stress
  8. Tenir bon !

Conseil n°1 • Supprimer tous les sucres

On ne guérit pas une addiction en consommant « un peu » de la substance addictive tous les jours. Il faut une cassure nette pour entrer en désintoxication.

De la même manière qu’un alcoolique vide ses bouteilles dans l’évier, il est vraiment important de marquer le coup et de vider ses placards. Très prosaïquement, il est bien plus simple de ne pas céder à la tentation quand on n’est pas tenté !

Conseil n°2 • Consommer des aliments bruts

Les aliments bruts et nutritionnellement denses contribuent à une meilleure satiété et surtout, les glucides qu’ils contiennent sont moins néfastes.

Les glucides présents dans les aliments transformés, même ceux avec une belle étiquette « céto » ou « lowcarb », sont plus bio-disponibles à cause de la dégradation de leur matrice – je parle de l’effet matrice dans ce podcast – et entretiennent l’addiction, tout comme le goût sucré obtenu avec des édulcorants.

Conseil n°3 • Manger plus de protéines

Les protéines d’origine animale apportent une plus grande satiété et permettent de limiter les fringales entre les repas.

Bien que l’addiction n’ait pas grand chose à voir avec l’appétit – il y a toujours un peu de place pour un carré de chocolat 😅 -, le fait d’être rassasié évite malgré tout de tomber à bras raccourci sur la tablette.

Conseil n°4 • Privilégier les encas salés

Les fringales disparaissent avec le temps. En attendant, il est primordial de ne pas entretenir le goûts du sucre avec des encas bourrés d’édulcorants.

Oeufs, noix, amandes, olives et fromages sont vos alliés pour combler les p’tits creux.

Conseil n°5 • Veiller à ses électrolytes

Une carence en électrolytes, notamment en magnésium, entraîne souvent des coups de pompes et des fringales.

N’hésitez pas à boire des eaux fortement minéralisées et à vous supplémenter si nécessaire.

Conseil n°6 • Dormir suffisamment

La fatigue est interprétée par le cerveau comme un manque d’énergie… Et pour le cerveau, il n’y a rien de mieux que le sucre pour obtenir un shoot d’énergie !

Veillez donc à la qualité et à la quantité de votre sommeil, évitez de veiller tard si ce n’est pas nécessaire, limitez le café et l’exposition aux écrans en soirée, et respectez votre rythme circadien.

Conseil n°7 • Limiter les effets du stress

Les soucis, les problèmes relationnels, le travail mais également le jeûne ou une activité physique à haute intensité peuvent être des sources de stress métabolique.

S’il est difficile de s’éviter tous les stress, il est primordial d’apprendre à s’épargner les stress inutiles et de pratiquer des activités douces et relaxantes, de préférence en extérieur, le plus souvent possible.

Conseil n°8 • Tenir bon !

Il faut au moins 3 semaines pour installer un nouveau comportement et sevrer le cerveau.

Le changement ne s’impose pas, il s’installe à force de répétition. Il est donc indispensable de modifier le comportement addictif et de s’y tenir le plus possible, pour éviter les rechutes.

La bonne nouvelle, c’est que plus on résiste, plus ça devient facile !

Quel que soit votre degré d’addiction, gardez confiance : les alimentations réduites en glucides sont un véritable atout dans votre démarche de désintoxication. Et chaque pas que vous ferez, même s’il n’est pas définitif, même si vous trébuchez, vous rapprochera de votre but.

Comme le disent si bien les Shadocks : « En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc plus ça rate, plus on a de chances que ça marche » 💪🏻

Pour aller plus loin, n’hésitez pas également à lire cet article :
👉 Substituts lowcarb, attention à l’addiction !


Sophie Gironi • Coach ceto & lowcarb

Coach certifiée The Nutrition Network™; j'accompagne ceux qui souhaitent perdre du poids et retrouver la forme vers leur alimentation minceur durable, au travers de mon programme "Les Astuces de Sophie" • 28 jours pour réduire les glucides.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.