Les Choux en alimentation cétogène

Contrairement à la croyance populaire, l’alimentation cétogène n’est pas constituée uniquement d’aliments gras, viandes, charcuteries, fromages et crèmes (même si on est bien d’accord, le gras c’est la vie). Les légumes ont une place importante dans l’alimentation cétogène qui, je le rappelle, est un mode d’alimentation « santé » et pas le énième régime à la mode.

Et parmi ces légumes essentiels pour leurs apports en fibre et en vitamines, les choux et les crucifères ont une place de choix : le chou-fleur, le brocoli mais également le chou romanesco sont riches en vitamines, anti-oxidants et potassium, tout comme les choux de Bruxelles et le chou vert.

Et parmi ces légumes essentiels pour leurs apports en fibre et en vitamines, les choux et les crucifères ont une place de choix : le chou-fleur, le brocoli mais également le chou romanesco sont riches en vitamines, anti-oxidants et potassium, tout comme les choux de Bruxelles et le chou vert.

C’est bien simple, la famille des crucifères est la famille la plus riche en vitamines A et C, acide folique et fibres !

Parmi ces super crucifères, donc :

  • Le chou-fleur : star incontesté de l’alimentation cétogène, il est utilisé dans de nombreuses recettes, pâte à pizza, purées, soupes, et remplace très facilement les pommes de terre dans une raclette. Badigeonné d’huile et d’épices et rôti entier pendant 1h30 au four, il épatera vos invités pour les fêtes ! Côté macro, d’après la table Ciqual, c’est seulement 1,60g de glucides pour 100 grammes de chou-fleur cuit.
  • Le kale : pas mon préféré, loin de là, mais très apprécié outre-atlantique par les blogueuses « healthy » qui le mettent à toutes les sauces, il peut agrémenter une salade. Il « pèse » malgré tout 8g de glucides aux 100g, donc bien évidemment, à consommer avec modération (mais je ne connais personne capable d’avaler 100g de ce chou là ;)).
  • Le brocoli : avec seulement 1,1g de glucides pour 100g de brocoli cuit, c’est la star incontestée des crucifères en alimentation cétogène. Bouilli, vapeur, sauté à l’aïl et au persil, il est également délicieux en purée, avec de la crème fraîche et un morceau de beurre.
  • Le chou Romanesco : cousin du chou-fleur, également appelé brocoli à pommes, le chou Romanesco est particulièrement esthétique avec ses fleurettes coniques, et on le trouve même de couleur ! Je l’adore simplement à la vapeur, cuit au micro-ondes en 6 minutes avec un petit bout de beurre. Plus riche que ses petits cousins, il contient 2,2g de glucides pour 100g.
  • Le chou frisé : avec 3,5g de glucides pour 100g de chou cuit, il vaut mieux éviter d’en consommer de grosses assiettes (en même temps, il faudrait avoir des intestins en béton pour survivre à une grosse quantité de choux frisé)… En revanche, on peut en ajouter une feuille ou deux dans une soupe, l’utiliser pour réaliser toute sorte de choux-farcis ou remplacer les feuilles de pâte dans les lasagnes.
  • Le chou vert : là encore, il reste riche en glucides, avec 3g pour 100g, mais cru en fines lamelles, il agrémente facilement une salade façon coleslaw (mais sans carotte, attention ;)).
  • Les choux de Bruxelles : ok, ils sont très riches en glucides (4g pour 100g), et il vaut mieux ne pas en abuser… mais il faut reconnaître qu’ils sont très bons ! Blanchis à l’eau bouillante pendant 10 minutes puis sautés au beurre avec de la poudre d’aïl, ou émincés et revenus à la poêle avec du bacon ou des lardons, ou encore cuits à la cocotte dans une sauce tomate épicées, les choux de Bruxelles sont aussi mignons que bons <3
  • Le chou chinois : là aussi, une vraie bénédiction en alimentation cétogène, avec seulement 1,65g de glucides pour 100g, et il s’accomode de pleins de façons ! Je l’adore cru, en salade, mais il est également délicieux blanchi et sauté, ou en sauce tomate, ou en gratin !
  • Le chou rave : cru rapé pour agrémenter une salade, ou en cubes sautés à la poêle, le chou rave ne contient que 2,35g de glucides pour 100g et vous permettra de varier un peu les plaisirs, niveau accompagnement !

Et dans la série « Le saviez-vous ? », j’ai découvert récemment que le navet fait également partie de la grande famille des crucifères, tout comme le cresson, la roquette, les radis et même… la moutarde !

Du coup, avec tous ces choux, j’ai plein d’idées de recettes à venir 😉


Sophie
--
Retrouvez Les Assiettes de Sophie sur Facebook, Twitter et Instagram !


2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Pascal dit :

    Bonjour Sophie,

    Je suis toujours partant pour vous lire. Article très intéressant mais je suis frustré de ne plus voir vos recettes. Quid de votre livre ? Pour Noël ?
    Bien cordialement
    Pascal

    1. Sophie dit :

      Bonjour Pascal !
      Je reviendrai avec plein de recettes dès janvier, promis !
      Le livre devrait être disponible en librairie au printemps, je vous en dis plus dès que j’ai l’info.

Laisser un commentaire